Présentation

Nées dans les universités nord-américaines, les cliniques juridiques ont une double vocation, pédagogique et sociale. Ces structures se consacrent ainsi à la formation des étudiants par une expérience auprès des populations défavorisées, sous l’encadrement d’enseignants-chercheurs et de professionnels du droit. Approche innovante en France et complémentaire sous bien des formes de l’enseignement universitaire traditionnel, l’activité clinique permet d’enrichir l’offre éducative en droit.

En se fondant sur les expériences françaises et étrangères, l’objet du présent colloque est d’analyser tant l’apport de ce nouvel outil aux Facultés de droit, que les évolutions dans les rapports entre l’Université et la Société qu’il peut induire. Sera également questionnée l’acclimatation de ce concept nord-américain au contexte juridique et universitaire français.

Les discussions s’articuleront en ce sens autour de trois grands axes. Le premier vise ainsi à interroger la place des cliniques juridiques comme outil de réinscription des Facultés de droit au sein d’une dimension sociétale. Le second nous conduit à penser les évolutions possibles de l’enseignement du droit à l’Université, autour de cette formation intégrée liant intimement théorie et pratique. Et les questions et réponses développées lors de ces deux premiers temps nous permettront une réflexion précise quant aux changements à opérer, tant dans l’organisation des parcours de formation concernés par la mise en place d’une clinique juridique, que dans la mise en place de nouveaux partenariats avec la société civile. 

Responsables scientifiques

  • Xavier Aurey (Chercheur associé)
  • Pr. Marie-Joëlle Redor-Fichot (directrice du CRDFED et de la Clinique juridique des droits fondamentaux)

Colloque organisé dans le cadre du CRDFED - Centre de recherche sur les droits fondamentaux et les évolutions du droit

Patronnage

Avec le soutien de nos partenaires

GIP Droit et JusticeUnicaenRégion Basse NormandieCaenCLEA

   

Affiche

Affiche du Colloque

Intervenants

Avec les contributions de Xavier Aurey (Doctorant, Université Panthéon-Assas), Anne Danis-Fatôme (MCF, Université Paris Ouest Nanterre - La Défense), Bernard Duhaime (Pr., UQAM - Montréal), Samuel Etoa (MCF, Université de Caen Basse-Normandie), Aysegul Fistikci (Doctorante, Université de Caen Basse-Normandie), Lauréline Fontaine (Pr., Université Sorbonne Nouvelle - Paris III), Olivier de Frouville (Pr., Université Panthéon-Assas), Grégory Godiveau (MCF, Université de Caen Basse-Normandie), Sophia Lakhdar (Directrice de SHERPA), Eric Millard (Pr., Université Paris Ouest Nanterre - La Défense), Jeremy Perelman (Pr. assistant, Sciences Po Paris), Marie-Joëlle Redor-Fichot (Pr., Université de Caen Basse-Normandie), Serge Slama (MCF, Université d’Évry-Val d'Essonne), Laurence Sinopoli (MCF, Université Paris Ouest Nanterre - La Défense), Ulrich Stege (Lecturer, International University College of Turin) et Eve Truilhé-Marengo (Chargée de recherche CNRS, Université d'Aix-Marseille)

Personnes connectées : 2